"Je m'demande si je ne vais pas me mettre à en lire du SK, finalement...
vous me conseillez quoi en premières lectures ????"

Cher Casbonbon,
Je serais bien prétentieux de vous imposer un quelconque choix !
Je ne suis qu'un simple lecteur assidu.

Plutôt que de vous indiquer tout de cru quel livre lire,
j'aimerais vous poser une question :

Par quel genre de livre êtes-vous prêt à vous laisser séduire ? oui, j'ai bien dit séduire...
et qu'est-ce qui vous fait peur ?

On peut bien sûr lire SK comme n'importe quel autre auteur
circuit ludique au travers de mots

Mais l'intérêt de lire un livre de SK, c'est de plonger corps et âme dans l'histoire, aussi improbable soit elle.
Laisser tomber ses à priori, ses convictions, et somme toute son objectivité.
En effet, quel enfant songerait à mettre en doute la véracité de l'histoire qui lui est lue ?
le loup mange bel et bien la chèvre
Blanche neige est effectivement réveillée par le tendre baiser du prince charmant...

Lire SK c'est se reconnaître humain, accepter l'improbable, pour mieux gérer son humanité.

Au fait, y-a-t-il des croque-mitaines sous votre lit ?

SK est un conteur hors pair !
Le plaisir du lecteur se confine à larguer les amarres, à fermer ses yeux intérieurs et à se laisser guider.

Aucun risque de tomber ou de se perdre (mais, là il faut apprendre à avoir confiance) SK prévoit toujours des respirations dans sa narration afin de nous ramener à la réalité

Je suis toujours désolé de voir SK qualifié de maître de l'horreur, et sûrement les lecteurs qui s'attendent à voir un monstre hirsute muni d'une tronçonneuse crever les pages du livre sont-ils très très déçus...

Il n'est pas le maître de l'horreur mais celui du ressenti humain, "l'horreur" si elle est évoquée n'est que suggérée, induite.

SK se fait juste le questionneur de nos peurs les plus intimes :
Que ferait-on de plus fou si l'on perdait un enfant ? SIMETIERRE
Que se passerait-il si l'on se perdait dans une forêt ? LA PETITE FILLE QUI AIMAIT TOM GORDON
Que se passerait-il si la culpabilité nous rongeait ? LA PEAU SUR LES OS
Que ferait-on si l'on ne pouvait rien faire ? LA LIGNE VERTE
Et que ferait-on si l'on pouvait arrêter les choses ? CHARLIE, CARRIE, DOLORES CLAIBORNE, ROSE MADDER... etc.

Et si tout simplement c'était possible ?

Bonnes lectures à vous
piochez au hasard chez votre libraire ou dans votre bibliothèque
et laissez-vous guider par votre instinct, là est l'essentiel !